Jardin de Giverny

Pastel

Sonia Goutte

 

 

 

 

Sens giratoire

Il y en a qui disent
que la vie n'a pas de sens...


Des mal-dans-leur-peau,
des pas-bien-dans-leurs-baskets,
entre autres les ados, à l'éveil des sens,
qui cherchent désespérément
un sens à la vie.


Les gens de la rue,
qui ne manquent pas de bon sens,
ni de solide sens pratique,
ont tendance à penser que ces gens
un peu sens dessus dessous,
il leur manque le sens des réalités.
Et que tout ça est un non-sens...

En tout cas, les pas-bien-du-tout
vont consulter dans l'espoir
de trouver le sens de l'orientation.
Consulter des psys, des gourous
qui, eux, ont souvent un sixième sens
et aussi le sens des affaires !...


Pourtant, ce n'est pas dur
de trouver le sens de la vie.
Il suffit d'avoir le sens de la vue
et de suivre la flèche.


C'est indiqué.
Même ceux qui ne savent pas lire
comprennent ça, une flèche.
Alors, suivez la flèche. Point.
Comment ça, la flèche ?

Mais oui, réfléchissez.
La vie, ce n'est rien d'autre
qu'un immense sens giratoire.
Ah ! ça se mérite.


Parce que vous devez déjà attendre
neuf mois avant d'avoir la priorité.
Mais une fois engagé,
vous devez dégager vite fait.

Quand il faut y aller, il faut y aller,
car il y a du monde au portillon
pour entrer.
Plus d'ailleurs que pour sortir.
Et on risque l'embouteillage.


Mais pas question de jouer au petit malin
et d'essayer de gagner du temps
en roulant à contresens.
Vous seriez complètement insensé,
vous iriez tout droit à l'accident.
Ce n'est jamais bon d'être à contre-courant.

Je vous dis, il faut suivre la flèche.
Bon, une fois dans le courant,
vous pouvez rouler... j'allais dire
comme bon vous semble,
mais attention, il y a des règles.


Un genre de code de bonne conduite
doublé de toutes sortes d'autres codes :
code d'honneur, code moral, code civil...
Et pas question de décoder.
Sinon, vous avez tout de suite affaire
au code pénal.

Ceci dit, vous pouvez rouler
en flânant, prenant le temps, en passant,
d'effeuiller les marguerites.
Ou bien vous roulez à tombeau ouvert,
à vos risques et périls assurés,
comme si vous étiez pressé
d'arriver au terminus.


Vous pouvez aussi rouler à la corde,
comme les sportifs en mal de record,
et même marcher sur la corde raide
si le cœur vous en dit.


Mais vous pouvez tout aussi bien,
un peu en marge, faire bande à part
(sans marcher sur les plates-bandes)
et jouer les artisto-écolos,
en faisant quand même gaffe
de ne pas rentrer dans le décor.


Vous pouvez également choisir,
tout à fait démocratiquement,
de rouler à gauche ou à droite.
Il est tout de même bon de remarquer,
si vous avez des ambitions de réussite...
sociale (je ne dis pas socialiste !),
que ceux qui roulent bien à droite
ont de plus grosses bagnoles, bien lustrées,
que ceux des files de gauche !
Mais à part ça, tout va bien
dans la meilleure des rondes !

Et tout ça tourne rond,
sauf accident de parcours, bien entendu.
Et il y en a, forcément, des accrocs,
des accrochages et des décrochages
qui font que certains quittent la route
bien plus tôt que ce qui est prévu
sur le carnet de bord.


Mais ça, c'est les aléas des voyages
au long cours des marins d'eau douce,
sur les fleuves pas toujours tranquillos.


Et puis, il y a aussi les téméraires,
toujours en quête d'aventures.
Des sortes d'adeptes de tabous sans frontières,
qui, au lieu de suivre la flèche,
s'en vont explorer les sens interdits
ou les voies en impasse.
Ceux-là, on ne les revoit pas.
Ou on les retrouve sur le giratoire
dans un drôle d'état.
Et même certains,
dans un petite chaise roulante.

Mais enfin, de toute façon,
ça tombe sous le sens,
un "beau" jour (façon de parler)
à force de tourner, tourner...
on finit par perdre les sens,
en quelque sorte à court d'essence,
et à quitter le sens giratoire.
Pour de bon. Et ad vitam æternam. Amen.


Mais c'est peut-être pour rejoindre
celui des étoiles qui tournent,
elles aussi, dans le sens giratoire...
de la galaxie...
Ce qui est sûr, en tout cas :
si on y entre toujours tête la première,
on en sort tout le temps
les pieds devant !


© Jacques Guilloreau

Texte reçu dans ma boite et que j'ai pensé partager avec vous......

Accueil Place des Artistes

Accueil de La Petite Place des Arts