Hommage d'une grande dame , Monique

 

Janica

 

 

 

HOMMAGE À JANICA

Elle aura été pour nous
Une boule d’énergie
Sûrement aussi pour vous
Qui avez passé dans sa vie

Enfant tête pleine d’idées
Savait organiser maintes activités
Pour les p’tits d’choux du quartier

À huit ans soigna petit oiseau blessé
Projection ou vision, sans doute
Nombreux êtres en difficulté
Furent placés sur sa route

Prince Charmant Anthony
Bébés pleine santé
Arriva terrible maladie
Avec toute l’agressivité
Du pire ennemi

Que de combats à mener
Même si bien entourée
C’est elle qui est confrontée
À tant de souffrances à affronter

Alors que ce combat semble achevé
Incident malheureux s’en est moqué
Les Forces de vie ne se sont pas accordées
Pour lui permettre de continuer

Triste destin que fut le sien

En chacun de nous resteront gravés
Les souvenirs de ce p’tit bout de femme
Qui dû faire face au combat ultime
Avec grande dignité

Repose en paix ma Grande

Maman

 

 

Samedi, le 13 décembre dernier avait lieu les funérailles de Janica Milot à l'Église du Précieux Sang à St Hyacinthe.

Mes chers visiteurs et amis.

Je sais par vos nombreux messages que vous avez hâte de savoir comment s'est déroulé la cérémonie religieuse, l'église était bondée mais je sais que par la pensée nous étions très très nombreux.

Plusieurs personnes se tenaient en retrait n'osant pas s'avancer pendant que nous recevions les condoléances des parents , amis et fans club de Janica. Tous avaient bravé le froid sibérien afin de lui rendre un dernier hommage.

Une heure n'a pas suffit à ces personnes,des larmes plein les yeux , pour offrir aux familles éprouvées leurs sympathies et nous dire comment Janica avait marqué leur vie d'une façon ou d'une autre.

La cérémonie religieuse a été empreinte de sérénité, d'amour et de respect malgré la douleur que toute l'assemblée éprouvait .Les seuls bruits que nous entendions étaient les balbutiement de Leaticia et d'Ivanny qui reconnaissaient parmi la foule des visages connus.

Les lectures ont été faites par ma belle-soeur Renée et mon frère Stanley. C'est ma filleule Sonia qui nous a émerveillée par son interprétation de l'Ave Maria et de la chanson, Un enfant de Jacques Brel.

Monsieur le curé, Jean Corbeil, a rendu un vibrant hommage à Janica nous la décrivant comme une personne exceptionnelle qui, malgré son jeune âge, avait été un exemple de courage peu commun tout au long de ces mois de souffrances.

Comme plusieurs d'entre vous, il avait suivi son parcours sur le site et savait très bien qui était cette belle femme qui nous avait quittée pour un autre monde..

David est venu par la suite nous parler de sa soeur,du lien particulier qu'il a toujours eu avec elle. Bien que Janica était plus âgée de quatre ans, elle avait une foi inébranlable dans son jugement, elle savait qu'elle pouvait toujours compter sur lui en tout temps, Quand elle avait des décisions a prendre elle s'arrangeait pour consulter son frère, il était comme son grand frère.

Pour David c'est une année difficile qui lui aura appris combien la vie peut être cruelle quelquefois mais je crois que d'où elle est Janica sera là pour lui à son tour.

Ensuite Anthony, malgré sa grande tristesse, est venu exprimé le grand amour qu'il avait ressenti envers Janica aussitôt qu'il l' avait vue ,un coup de foudre qui balai tout.

Un amour qui lui avait fait vivre de grandes émotions vivant le meilleur et le pire et qui l'avaient fait grandir. Il remerciait Janica de lui avoir donné les deux magnifiques petites jumelles dans lesquelles il retrouvera toujours un peu de leur maman.

Pour cet au revoir, il fallait suivre les traces de notre chère Janica et être aussi courageuse qu'elle. Il fallait être digne, ne pas lâcher même si la douleur était grande et aller jusqu'au bout avec elle.

J'ai tenté de vous représenter, vous étiez derrière moi et c'est avec les mots que me dictait mon coeur que j'ai remercié Janica pour toutes les leçons de vie qu'elle nous avait données au cours de ces longs mois de lutte.

Tous n'ont pas suivi son histoire sur Internet alors j'ai expliqué à l'auditoire comment mon site était devenu la pierre angulaire d'une très grande chaîne d'amour et de solidarité de la part de milliers de visiteurs virtuels de par le monde.

Il y a beaucoup de misère en ce monde. Tous les jours il y a des drames qui nous touchent mais il est assez rare que le sort d'une jeune maman comme Janica soulève autant de passions auprès d'un si grand nombre de personnes et que d'emblé tous suivent ses combats jours après jour pendant des mois.

Ce n'est pas très à la mode de penser aux autres alors pour déclencher ce grand mouvement d'amitié, il a fallu que cette cause les ait vraiment sensibilisés .Les personnes présentes semblaient être touchées elles aussi que Janica ait pris autant de place dans nos coeurs.

La personne dont nous célébrions les funérailles était vraiment une des nôtres, une soeur, une amie, une jeune maman ou simplement quelqu'un de spécial.

Bien sûr le fait d'avoir mis au monde deux belles petites filles ajoutait au drame de cette jeune maman au visage de madone où on y lit une grande bonté et qui dégage beaucoup de scharisme..

Je voyait Anthony qui écoutait tout en regardant la belle photo de Janica bien en évidence et il ne semblait pas croire qu'une partie de lui s'en allait sans qu'il puisse faire quoi que ce soit.

Le dévouement exemplaire des parents de Janica qui se sont impliqués immédiatement dans la vie de cette jeune famille qui subitement basculait dans un drame qu'elle n'avait pas vu venir a été évoqué.

Les parents d'Anthony prêtant mains fortes eux aussi devant l'empleur des tâches que demandaient l'état de Janica et des petites jumelles ont été, eux aussi reconnus et appréciés.

Tout le temps que je parlais, je me sentais supportée par vous et je crois que je vous ai bien représenté; il y a de petites choses que j'ai oublié mais je crois que le principal était là.

Je ne me suis pas arrêtée au pourquoi , au comment une telle épreuve était survenue; il n'y a pas de réponse juste une infini tristesse que nous essayrions plus tard d'atténuer en pensant qu'enfin elle ne souffrait plus et que son souvenir serait a jamais dans nos coeur.

C'est ensuite Jocelyne, la maman d'Anthony qui est venue nous faire part de la grande peine qu'elle avait de perdre une belle-fille qu'elle appréciait et aimait comme sa propre fille. Elle était fière d'avoir aidé, elle et sa famille, chaque fois qu'elles le pouvaient. Les petites lui rappelleraient toujours que son fils Anthony avait rencontré un jour, le grand amour.

Germain, malgré une grave pneumonie, ne voulait surtout pas laisser partir sa fille sans venir l'accompagner jusqu'à la fin. Il a fait le survol de sa vie et de son expérience avec elle. Ce qui ne pouvait pas s'exprimer qu'en quelques mots, il nous a parler pendant près  d'une heure....

Il nous a expliqué ce que cette petite boule d'énergie n'était pas toujours facile a suivre. Elle avait, depuis son jeune âge, la tête pleine de projets et il y avait toujours une urgence pour les réaliser. Elle voulait voyager et elle était toujours prête a suivre son instinct..

Les gens qui vivaient des épreuves allaient facilement vers elle, même sans la connaître elle avait un charisme et des yeux qui ne laissaient personne indifférent.Ses amies étaient pour elle très précieuses et était fidèle dans ses amitiés.

Elle avait toujours des projets de cours qui aussitôt terminés, demandaient encore plus de perfectionnements. Elle était heureuse chez son  dernier employeur Énergie Cardio. Elle pouvait, tout en aidant plusieurs personnes à être mieux dans leur corps, se défouler dans les exercices et la danse d'aérobie. Elle prenait son rôle très au sérieux et elle était satisfaite quand une personne dont elle avait suivi l'entrainement prenait du mieux.

Elle avait rencontré l'amour avec un grand A, celui qui l'aimait assez pour être toujours là pour elle. Il fallait qu'il soit patient et prêt à bouger lui aussi. Quand ils ont appris qu'elle attendait deux bébés, courageusement ils ont accepté en disant, en riant, bien nous aurons chacun le nôtre

Il a fallu beaucoup d'amour de part et d'autre pour passer ensemble toutes les difficultés durant la grossesse. C'était difficile pour Janica de ne pas faire d'exercice et de rester tranquille mais elle disait, c'est pour une bonne cause.  Janica ne cherchait plus le bonheur ailleurs, il l'habitait et elle était bien avec son amoureux.

Germain a ensuite rendu un hommage bien touchant à la femme de sa vie, Monique. Celle qui a pris tout sur ses épaules et orchestré tous les changements que nécessitaient la prise en charge des jumelles, des parents qui étaient anéantis en apprenant le terrible verdict, de la maisonnée , du bureau en plus de conseiller et seconder Germain dans tout ce que ça pouvait impliquer..

Beaucoup pour une seule femme qui, en plus, vit le drame et l'inquiétude d'une mère aimante. Heureusement, elle a pu se fier sur l'aide de ses soeurs, principalement Lucie ainsi que Jocelyne, la mère d'Anthony ainsi que quelques amies pour assurer une permanence constante auprès des jumelles et de Janica.

Les premières semaines, il a fallu une nanou pour aider la famille a prendre quelques heures des sommeil de temps en temps et donner une certaine stabilité aux petites afin de prendre un bon départ dans la vie.

Monique savait pouvoir compter sur l'aide de David aussitôt qu'il avait un peu de temps libre.

Janica aimait tellement la vie, encore quelques jours avant sa mort, nous devions partir vers l'Europe pour de nouveaux traitements et elle voulait être certaine que sa valise était prête, elle ne lâchait pas, jamais.

Germain a ensuite reconnu l'aide morale et financière que mes sites avaient apportés. Chez Will avait fait connaître l'histoire de Janica à des milliers de personnes en un temps record et tous étaient tombés en amour avec ce jeune couple qui vivait des moments si difficiles tout en gardant une mine réjouie.

Il éprouvait une grande reconnaissance envers les personnes qui généreusement s'étaient mobilisées pour apporter leurs appuis à La Fondation Janica Milot ce qui avait permit de ramasser des fonds pour offrir à Janica des soins qui lui ont permis de vivre quelques mois de plus auprès de sa famille

Pendant qu'il remerciait les gens de s'être déplacés pour ce dernier au revoir, les seuls bruits qui venaient de l'auditoire étaient les balbutiements des petites jumelles qui semblaient bien s'amuser de l'écho de leurs nouvelles découvertes dans les bras de Lucie et Jocelyn,parrain et marraine de Janica.

Germain,n'a jamais lésiner sur le temps pour bien terminer les choses !  Quelques notes d'orgue venaient lui aider a mettre fin à ce monologue qui malgré la longueur a été écouté avec attention.

Après le service funèbre, il y a eu une réception pour les parents et amis ce qui a permi de faire baisser un peu les tensions et verbaliser un peu leurs émotions.

C'est lors de tels événements qu'on se rend compte de l'importance de se retrouver entre parents et amis pour partager ensemble une grande joie ou une grande peine.

Cette cérémonie religieuse m'a fait du bien, c'est comme un baume sur une plaie vive qui n'en fini pas de s'ouvrir.

De voir les familles échanger entre elles partageant toutes une grande peine me faisait réaliser comment nous avons besoin les uns des autres et que le fait de verbaliser notre souffrance avec quelqu'un qui nous comprend peut nous aider.

Anthony était entouré de ses parents et amis, il en aura bien besoin car pour lui c'est une très grande épreuve qu'il a vécu auprès de celle qu'il aimait malgré tout. Janica avait autant besoin de lui que de médicaments et il a été d'une grande aide a son endroit.

Malgré le froid intense et une grande distance à parcourir, Monique avait auprès d'elle plusieurs membres de sa famille. De notre coté, de voir mon frère , ma belle-soeur et mes nièces me faisait chaud au coeur.

Le grand papa avait le coeur bien gros et ne peut pas encore en parler sans avoir la motte. Ce n'est pas normal pour nous les grands- parents de voir partir notre petite-fille qui avait bien plus besoin de vivre que nous qui en sommes à la fin mais il parait que nous n'avons pas notre mot à dire, c'est bien triste tout cela,

Germain étant enfant unique savait que nous serions toujours là pour lui, Monique, David et les petites aussi longtemps que nous le pourrions.Il avait par contre des amis qui l'aideront sûrement à surmonter ce grand chagrin.

Les petites jumelles avec leurs mimiques qui apportent instantanément un sourire sur les lèvres, quelques soit notre peine, passaient des bras des uns et des autres avec facilité.

Elles semblaient nous dire que les dix derniers mois avaient été difficiles mais qu'elles nous aideraient à passer au travers le grand vide que nous ne manquerions pas de ressentir bientôt.

De me confier à vous m'a fait un grand bien et je me sens le coeur libéré de plusieurs tentions qui m'habitaient. Il faudra maintenant vivre ce deuil du mieux que je peux mais le bleu au coeur sera toujours là, ça j'en suis certaine.

Merci de votre écoute, nous en avons tous besoin un jour ou l'autre et il parâit quc ça commence a être une denrée rare, les personnes n'ont plus le temps d'écouter l'autre....

 

Janica

 

 

L'espoir pour les petites

 

Regarder le reportage de M. André Jobin

 

Place de Janica

La Petite Place des Arts

Envoyer cette page vos amis(es)